Camille : illustration de bonde dessinée

Lui Même: Salut Camille ! Comment vas-tu, en cette heure tardive ?

Camille: Salut ! Ça va très bien, et toi ?

Lui Même: Au poil, à part un put**n de mal de dos, tu verrais la position dans laquelle je dois me mettre pour te parler, tu me tirerais un air bizarre. Enfin passons. Tu nous parles un peu de toi ? De qui tu es, d’où tu viens, de ce que tu fais dans la vie, de tes goûts en matière de lamas…

Camille: Eh bien, j’espère que ton dos se remettra très vite alors, que tout le monde ne tire pas un air bizarre ! Eh bien, je m’appelle Camille et j’ai 16 ans, dans la vie, je vais au lycée, profession plutôt classe comme tu peux le constater, et, les lamas ça m’enchante pas trop, je suis plus pingouins moi !

Lui Même: Ah ouais ? Tu t’en tires à bon compte pour ce coup-là… Tu vises quoi derrière ton lycée ? Des études de BD/graphisme/illustration/cinéma d’animation/ pleinsdetrucsenrapportaveclemilieududessin ?

Camille: Je ne sais pas encore, si je veux faire en plein dans le dessin, ou peut être architecte, ça se rapproche déjà. Je n’en ai vraiment aucune idée !
Lui Même: D’accord ! T’as ton temps, faut pas prendre ces choix à la légère… Bon, alors, le dessin et toi, ça fait combien de temps ? T’as commencé avec des cours, ou en autodidacte ?

Camille: J’aimais déjà beaucoup dessiner quand j’étais petite, je me rappelle pas d’un moment où j’ai vraiment commencé à dessiner en fait. Je n’ai jamais pris de cours, non !
Lui Même: D’accord ! Bon, on migre vers ton blog, qu’est-ce qu’on trouve dessus ? Plutôt BD, plutôt illustration ?

Camille: Plutôt illustration, les BD, c’est vraiment rare que j’en mette (que j’en fasse, en fait). J’ai souvent de l’inspiration quand je les commence, mais finalement, ça n’aboutit pas à grand chose.

Lui Même: Justement, l’inspiration, tu la trouves où ? T’as des artistes de référence ?

Camille: Pour mes rares BD, du quotidien, d’un truc qui a pu se passer dans la journée, et pour les illustrations, la même chose, ou alors des dessins animés, des films, des descriptions dans les bouquins, des catalogues de vêtements…. Des artistes qui m’inspirent, il y en a des tonnes ! Je dirais, Laurel, Tseumpfeuh, aussi Zep…

Lui Même: De bonnes références ! Il est vieux, ton blog ? Tu l’as ouvert dans quel esprit, à la base ?

Camille: Il a 9 mois, mais j’en avais un avant que j’avais ouvert en août 2011. L’actuel, je l’ai ouvert pour pouvoir montrer mes dessins, recevoir des critiques, et puis, parce que ça me motive aussi, pour dessiner plus !

Lui Même: C’est souvent comme ça que ça commence ! Je demande souvent ce truc, mais ça me semble important: tu es en contact avec d’autres dessineux de la toile ?

Camille: Oui, un peu, par les commentaires, par le forum dessiné de Lou Lubie, et c’est à peu près tout, je pense.

Lui Même: D’accord, c’est déjà pas mal ! Et, tu exposes dans des petites (ou grosses !) conventions ?

Camille: Bon, faut pas te moquer de moi, mais en fait, je n’ai pas compris la question !

Lui Même: Y’a pas de sushi ! Tu vois la Japan expo, des trucs comme ça ? Y’a souvent des dessinateurs, jeunes ou aguerris qui y viennent, présenter leur travaux, signer des autographes…

Camille: Ah, d’accord ! Non, jamais fait, peut-être un jour…

Lui Même: Qui sait ! Bon, on va finir par terminer cette interview ! Faut que je te pose la question fatale : Comment tu as connu le CyanMagenta ?

Camille: Par le blog de Sarkresh, et puis après, j’en ai entendu parler sur plusieurs blogs comme celui de Haku, et Chowkarou aussi je crois !

Lui Même: D’accord ! Et ben sur ce, je te laisse, qu’est-ce qu’on te souhaite pour la suite ?

Camille: Huuum, de re-rencontrer des pingouins, puis de pouvoir faire ce que je souhaite plus tard (et de le trouver ?) ? En tous cas, moi, je te souhaite un prompt rétablissement, par rapport à ton dos !

Calomiel de filles
Nelan’ Dil de Noel