Comment fluctue la cote d’un artiste ?

La cote d’un artiste est un détail crucial dans la vente et la valeur de ses arts. Elle permet de mesurer et de valoriser son travail. Il est sans dire que toute œuvre d’art a une discussion dans la fixation des prix de vente des œuvres des artistes. Comment est coté un artiste ? Comment la fluctuation peut coter un artiste ? Et, quelle est la place de la cote officielle ?

Mise en place d’une cote d’un artiste

D’emblée, le travail de l’artiste est toujours confronté à la fixation du prix de vente de son œuvre. L’artiste serait alors tenté d’exposer un prix supérieur, voire exorbitant à ses œuvres. Alors, la fixation d’une cote, pour s’assurer une part du marché, s’établit par rapport à la valeur de l’œuvre. Les œuvres plus de 5 000 euros sont cotées par spéculation (par rapport au désir de l’acheteur), par les relevés d’adjudication ; les bases de données payantes accessibles en ligne avec aucune modification de la part de l’artiste, c’est la côte officielle. Pour les moins de 5 000 euros, les artistes avec un nombre pléthorique, sont cotés plus subjectivement en rapport des aspects techniques de l’œuvre. Il y a aussi les bases de données en ligne payantes.

La fluctuation de la cote par spéculation

Avec une demande et une offre toujours variable dans le monde de l’art, la fixation d’un prix n’est pas possible. En effet, le fait de comparer une oeuvre à une autre sur son prix est d’autant plus infaisable. Dans l’art, tout se vend à n’importe quel prix. Aussi, la fluctuation de la cote de l’artiste est un moyen sine qua non de valoriser son travail et ainsi d’augmenter le prix de son œuvre. La spéculation prévaut une méthode subjective de surenchérissement de l’œuvre. Les méthodes les plus utilisées sont la communication massive de l’artiste pouvant créer une réaction de la part des amateurs d’art.

La fluctuation par la cote officielle

En art, la renommée n’est pas donnée à tous, elle se gagne comme les œuvres de Louis Toffoli. Pour cela, l’artiste est poussé à obtenir une « cote officielle » pour percer dans le métier. Aussi, il devra participer aux différents évènements comme les galeries d’art et vendre une œuvre. Pour bien garantir le client dans son achat, un certificat d’authenticité pendant 10 ans est alloué à une œuvre étudiée au préalable. Par conséquent, certificat fluctue considérablement la valeur de l’œuvre.

Peut-on encore acheter de l’art ?
Existe-t-il encore un art engagé ?