Cyril Lopez aka Barbottine

Lui-Même :

Bonjour Cyril, comment vas-tu ?
Cyril : Bonjour, ça va.

Lui-Même : Ça tombe bien ! Présentes toi donc un peu: d’où tu viens, quel âge tu as, toussa toussa …

Cyril : Alors… A la base, je suis Rémois, mais je vis depuis pas mal de temps en région parisienne. J’ai 40 ans et je suis ergothérapeute la semaine. Je travaille auprès d’enfants polyhandicapés et je suis également formateur à mes heures perdues. Je dessine pour mon plaisir en réalité !

Lui-Même : D’accord, ça le mérite d’être original ! Mais, d’où est-ce que tu dessines comme ça ? Des cours ? Du boulot ?

Cyril : Depuis ma tendre enfance je dessine, je peins, je modélise … je touche à tout et j’adore découvrir par moi-même. Je n’ai jamais pris de cours. J’ai bossé quelques temps en pub comme graphiste et illustrateur pour me payer mes études. Ce qui me plait surtout, c’est la matière et la couleur. J’adore l’huile, l’aquarelle et la terre. Seul problème, c’est que je n’ai plus trop le temps de m’y consacrer. Le numérique est une super alternative.

Lui-Même : On est d’accord ! Si on parle un peu de ton blog, qu’est-ce qu’on y trouve ?

Cyril : Un peu tout ce que je fais se trouve dans l’album photo. J’essaie de le tenir à jour en y postant mes actualités et mes travaux en cours. J’essaie aussi de partager quelques-unes de mes astuces sous la forme de tutoriel en image. Il y a aussi des liens vers les blogs d’autres artistes avec lesquels j’ai créé des liens depuis sa création. Mon blog est aussi un lien vers les pages et forums où l’on peut trouver quelques-uns de mes dessins, comme la page facebook de Sossospace.

Lui-Même : Sossospace, c’est ton personnage, c’est ça ? Tu nous la présente un peu, elle aussi ?

Cyril : C’est un petit personnage inspiré directement de mon épouse, ma Muse. J’en ai fait une petite créature mi-ange mi-démon, addict de la pâte à tartiner (bientôt taxée !), accro au hamburger-frite et qui aborde avec ses sœurs Fanta et MissPatate, des sujets tels que le quotidien ou l’actualité à la sauce girly. C’est fou ce que les sujets de discussion des filles peuvent être sources d’inspiration !

Lui-Même : Et du coup, tu t’inspires de quoi ? On voit beaucoup de fanarts wakfu/dofus … graphiquement parlant, j’entends.

Cyril : Oui aussi. Je me suis lancé dans la réalisation de fanart dofus, et wakfu aussi, un peu par hasard. Je cherchais un style graphique à la fois très personnel, inspiré du manga et du comic américain. J’ai découvert les travaux d’Enabi, Maliki et de Xavier Houssin qui m’ont pas mal inspiré. Pour la petite histoire, lorsque je suis allé à l’Ankama Convention #6 pour découvrir l’univers Ankama, je me suis installé pour manger dans le coin réservé à un concours dessin. J’ai griffonné un gugus sur une feuille et je me suis rapidement retrouvé entouré de gens, dont des jeunes qui m’ont demandé de leur faire une dédicace … De retour chez moi, j’ai créé la galerie de Barbottine (pseudo de mon personnage de beta Wakfu). Avec le temps, le pseudo de Barbottine est resté ! C’est d’ailleurs sous celui-ci que j’ai été publié dans le Dofus et Wakfu Mag.

Lui-Même : Ah d’accord ! Tu as donc une certaine notoriété tout de même ! A part ces gens-là, ça t’arrives de travailler pour une commande ?

Cyril : Je ne sais pas si j’ai une certaine notoriété … J’ai du mal à juger de mon travail, qui reste pour le moment un loisir. J’ai quelques boites qui m’ont contacté pour des choses à réaliser. Certaines propositions sont sérieuses et intéressantes. Le seul souci reste le temps à consacrer pour tenter une reconversion professionnelle. Je suis papa d’un petit garçon et propriétaire. J’ai un travail et des revenus fixes. Aussi ce n’est pas évident de prendre des risques pour des commandes qui sont parfois peu attractives sur le plan réalisation, et surtout mal payées (je ne suis pas quelqu’un de connu). Aussi, lorsque j’ai le temps, je fais le portrait des enfants de mes amis ou je réalise quelques commandes pour des fans de la Galerie de Barbottine (dont la liste ne cesse de s’allonger et que je ne parviens plus à honorer…).

Lui-Même : As-tu déjà pensé à t’exposer ? Ou à faire des conventions, comme la Japan expo, en tant qu’exposant ?

Cyril : Non, pas vraiment. On me le propose souvent. Je suis allé à la Japan expo cette année et j’y ai trouvé un comité d’accueil. J’ai été fortement touché. Je pense que j’ai peur de franchir le pas et de ne plus pouvoir concilier vie privée, ma passion du dessin et mon travail. Je suis en pleine crise de la quarantaine ! Je vais peut-être exposer des planches de SossoSpace dans un café parisien dans le 10ème, mais c’est encore en projet.

Lui-Même : Je pense à titre très personnel que ton travail gagne à être connu… Cet interview va se terminer, je voulais quand même savoir : comment as-tu connu le Cyan Magenta et qu’attends-tu du site ?

Cyril : J’ai connu Cyan Magenta via Facebook par une amie qui aime parcourir le net à la recherche de créateurs et de blogs. Je trouve votre initiative super riche et pertinente. J’attends de Cyan Magenta la possibilité de découvrir d’autres talents, de créer des liens et pourquoi pas de pouvoir nourrir des projets commun. Et puis qui sait, votre site me permettra peut-être d’être un jour publié ! Un grand merci ! Ça a été un plaisir de participer à cette interview et encore bravo pour votre initiative !

Calomiel de filles
Nelan’ Dil de Noel