Kryxia : Tanière d’un chat-panthère

Dank :

Bonjour Kryxia le « chat-panthère » ! Comment vas-tu ?

Kryxia : Bonjour ! Ça va très bien, c’est ma première interview « officielle » alors je suis super flattée. Et toi ?

Dank : Tout va pour le mieux, merci ! Si tu te présentais ? On veut savoir ton nom, ton âge, ta ville… Voire même ta marque de céréales préférée !

Kryxia : Alors je m’appelle Soraya, j’aurai 22 ans en Mars et j’habite dans le Sud de la France, je fais actuellement mes études à Montpellier… Et mes céréales préférées : sans conteste les Fruit Loops. Miam !

Dank : Peux-tu nous expliquer d’où vient ton pseudonyme ? Krixya, ce n’est pas très courant, on dirait le bruit que font les Fruit Loops quand on en mange !

burton selina - copie

Kryxia : C’est pas faux ! Mais en fait, c’est juste une idée farfelue, un son très peu commun, et le nom de la petite voix délirante dans ma tête. Je ne suis pas schizophrène, loin de là, mais c’était un nom rigolo, félin et unique qui finalement me convient bien pour signer mes ‘œuvres’. Mais c’est vrai que les gens ont assez souvent du mal avec l’orthographe ou bien la prononciation, c’est assez drôle.

Dank : Tu vas très bien t’entendre avec ma collègue Sarkresh, je pense. Que fais-tu dans la vie ?

Kryxia : Eh bien, j’étudie en première année de Master LLCER Anglais. Derrière ce nom barbare se cache un master de civilisation/littérature/linguistique d’anglais, en gros je suis une spécialiste de la langue anglaise *se pavane* Mon mémoire portera sur de la traduction.

aela the huntres

Dank : Fais pas trop ta bilingue sinon je continue en anglais ! … Well, aucun rapport avec le dessin donc ! Pourquoi ne pas avoir choisi cette voie ?

Kryxia : Aucun rapport direct, mais un rapport complémentaire ! J’ai préféré jouer la carte de la prudence et m’offrir la possibilité d’avoir plusieurs portes de sorties, la traduction, l’enseignement (si j’ai l’envie soudaine et saugrenue de vouloir devenir prof), et le dessin si j’arrive à percer. Au moins, je ne me retrouverai pas totalement dans une impasse si quelque chose foire au passage.

Dank : Un avenir multiple ? Ça, c’est cool ! Tu comptes peut-être sortir un jour une publication de tes illustrations (très jolies, au passage) ?

Kryxia : Oh merci beaucoup pour le compliment ! Eh bien, si je continue à travailler sur mes dessins, à m’améliorer, et avec de la chance, je sortirai sans doute un artbook oui, avec plaisir ! Le rêve ultime (et là, on est dans fantasyland chez les Bisounours) ce serait de faire les couvertures de comic books.

Dank : Et pourquoi pas ! Tiens, j’ai remarqué que ton style de dessin est assez proche de celui des personnages féminins de Disney. Jasmine et Pocahontas seraient-elles tes inspirations ?

Kryxia : En partie oui, comment pourrait-on ne pas s’inspirer de ces merveilles ?! Mais j’aime à croire que mon style se rapproche plus souvent du style comics, un peu plus ‘mature’ et plus agressif. J’aime dessiner des femmes fortes, féroces et indépendantes mais j’aime aussi jouer sur une touche plus fleur bleue parfois. C’est un style qui s’affirme, mais qui a encore besoin de travail, je pense.

Dank : Mis à part Disney et les comics en général, il y a des artistes précis, des bloggeurs qui t’inspirent ?

Kryxia : Oui bien sûr, je pense que ce qui m’a poussée à me lancer dans la blogosphère BD sont des gens comme Diglee, Margaux Motin, Madeleine Martin ou Gally mais aussi d’autres comme Miss Holly, Mischiev, Laurel qui m’inspirent également. J’adore les suivre mais aussi faire de nouvelles trouvailles à ce niveau là ! Il y a tellement d’artistes qui me font avancer, qui m’inspirent réellement…

Dank : Oh ! Que des bloggeuses ! Le féminin est d’ailleurs une part très importante de ton blog et de tes illustrations. Pas la moindre once de testostérone ! Pourquoi ce choix ?

Kryxia : J’apprécie aussi des blogueurs au masculin, hein ! Mais toute cette féminité sur mon blog n’est pas vraiment un choix, j’ai juste beaucoup de mal avec l’anatomie masculine. Je n’ai pas assez travaillé dessus pour me sentir à l’aise avec ça, pour l’instant. J’y travaille. Mais il y a un portrait de Deadpool quelque part sur mon blog, il rattrape vite le niveau en testostérone, non ?… Non ?!

Dank : En tant que mâle dominant je ne suis pas vexé, pas de panique. Question plus technique : quel matériel utilises-tu pour réaliser tes illustrations ?

Kryxia : La plupart du temps, je pars sur un croquis papier que je scanne en haute résolution, et mon ami Photoshop CS2 et ma Wacom Bamboo d’amour m’aident à faire le reste ! Je suis fière de pouvoir dire que je suis autodidacte en la matière (en matière de dessin, et de colorisation numérique) et j’essaie de m’atteler à des médiums plus traditionnels comme les feutres ou l’aquarelle.

Dank : Excellents choix, je ne peux que t’encourager sur cette voie ! Comment as-tu connu le Cyan Magenta ? Et que t’apporte t-il ?

Kryxia : En farfouillant sur le Net je suis tombée dessus, et j’ai trouvé l’idée très intéressante, ça me permet de rencontrer de nouveaux artistes, de nouveaux genres et de me faire un peu mieux connaître, de faire partie intégrante de la blogoshpère, cette grande famille virtuelle.

Dank : Allez zou ! Je fais de toi une petite sœur si t’es d’accord. Et chère petite sœur, la dernière question de ton interview arrive… Que peut-on te souhaiter pour l’avenir ?

Kryxia : Eh bien, cher grand frère, souhaitez moi bonne chance, pour mon diplôme, pour ma vie professionnelle quelque qu’elle soit, et d’être heureuse tout simplement, d’être qui je suis !

Calomiel de filles
Nelan’ Dil de Noel