Niki de Saint Phalle, la joie et la couleur !

Beaucoup d’artistes modernes sont doués d’un talent pour le dramatique et Niki de Saint Phalle (1930-2002) pourrait se débrouiller seule avec les meilleurs d’entre eux. Cette sculptrice et artiste féministe a créé une troupe de personnages aux couleurs franches au cours de sa longue carrière. Elle et son œuvre possèdent une énergie théâtrale indéniable. Dans ses sculptures colorées et de formes hypertrophiées, l’artiste associe ambition intellectuelle et enjouement prononcé.

Ses débuts

Niki de Saint Phalle était une artiste franco-américaine particulièrement connue pour sa série de sculptures monumentales rendant hommage au corps et à l’esprit féminins. Au cours des années 1960, elle est devenue célèbre en créant sa série de sculptures abstraites grandeur nature ressemblant à des figures féminines, rayonnant de puissance. Son art est sensuel et presque naïf mais délivre un message fort de force féminine et de joie simple. Avec beaucoup de couleurs, elle peint avec persistance en dehors des lignes de l’art typique et crée sa propre sphère de créativité. Le bel esprit visionnaire de Niki de Saint Phalle inspire beaucoup d’artistes et son art incarne un esprit créatif.

Un art féministe

Niki de Saint Phalle a applaudi le corps féminin et les figures féminines dans ses sculptures vives et ses peintures éloquentes. Sans limites de proportions et de couleurs, elle a créé des sculptures inspirantes et sensuelles en grandeur réelle et dans un format plus grand qui implique à la fois la vertu et la finesse féminine. Elle a exploré les nombreux rôles des femmes dans la société et a protesté contre les stéréotypes. Ses sculptures étaient souvent des femmes pulpeuses tenant une posture de danse ou même des acrobaties, défiant ainsi l’image typique des femmes au foyer et des mères de son temps. De nombreux artistes s’identifient au féminisme avant-gardiste et apprécient les contrastes et les expressions d’humeur de Niki de Saint Phalle, présentés à travers différentes couleurs et motifs.

Ses succès

Elle se fit connaître pour une autre interprétation de la figure féminine: les sculptures colorées et bulbeuses qu’elle baptisa nanas de Niki de Saint Phalle. Fabriqués dans des matériaux allant du papier collé au polyester en passant par les ballons, ils étaient souvent exposés de manière vivante et semblaient danser et se détendre autour des galeries et des jardins. Ils sont toujours visibles durant une exposition des œuvres de Niki de Saint Phalle comme lors d’un événement artistique chez Estades. La provocation faisait certainement partie de la vocation artistique de Saint Phalle. Mais ce n’était pas son seul guide. Il y a une joie claire et effervescente dans le travail qu’elle a créé.

Pierre Ambrogiani, le gourmand des couleurs
Pablo Picasso, les couleurs et le flux des émotions